Ref :0101_1

Sculpture Tête de Giangurgolo – Basée sur le modèle 2900 – Fulvio Bianconi – Venini Murano Italie

3.200

1 en stock

Une question à propos de cet objet ?

Informations techniques

Artiste : Fulvio Bianconi Manufacture : Venini Murano
Période : 1940-1949

À savoir : Estampillé à l’acide par trois lignes « venini murano italia ».
Très bon état

Dimensions:
Hauteur : 5 in. (13 cm)| Diamètre : 2.25 in. (6,5 cm)
Autres informations :

Les figurines de la Commedia dell’arte constituent une des productions les plus caractéristiques de Fulvio Bianconi pour Venini.
Leur création peut être datée de 1947/1948. La série, qui comporte à l’origine douze modèles, a d’ailleurs été exposée lors de la 24ème Biennale de Venise en 1948. Il est important de voir cette série de figurines comme une réinterprétation caricaturale des figurines qui étaient très en vogue sur l’île de Murano dans les années 30. On reconnaît ici la touche ironique de Fulvio Bianconi, qui était au départ illustrateur. Fulvio Bianconi utilise toujours une base constituée de verre lattimo décoré avant d’y ajouter un costume et un masque différents pour chaque figurine. Les attitudes sont également différentes pour chaque personnage. On retrouve rarement les têtes de ces figurines qui étaient des productions rares et hors catalogue. Ce sont de petits objets charmants soufflés par les maîtres en dehors de la production « standard ».
Nous vous présentons ici la tête de Giangurgolo, figurine qui portait la référence 2900 au catalogue Venini. La base est représentée par le col du vêtement que porte le personnage. Elle est réalisée en verre lattimo, tandis que les yeux sont de couleur rose, le chapeau noir avec une plume rouge et le nez rouge. Le tout est travaillé de manière très habile, donnant à ce personnage un air éminemment sympathique. La sculpture est en très bon état de conservation. Elle peut être datée de la fin des années 40 et porte la signature à trois lignes « venini murano Italia » sous la pièce.
La troisième ligne, à savoir « Italia », n’apparaît pas car l’espace ne le permettait pas.