Venini

Fondé en 1925

Comment identifier les objets Venini

Cette page vous aidera à identifier les différentes signatures utilisées par Venini depuis 1925. Veuillez garder à l’esprit que certaines pièces Venini peuvent ne pas être signées.
Nous pensons que le fait qu’une pièce ne soit pas signée n’est pas une garantie de mauvaise qualité ou de «second choix».

Depuis sa création en 1925, Venini a utilisé différents types de signatures qui étaient soit appliquées avec un tampon et une poudre acide, soit gravées avec une pointe de diamant.

Cachet à l'acide "venini italia"

La première signature de l’entreprise est le timbre à deux lignes «venini italia» que l’on retrouve du début de l’existence de l’entreprise au début des années trente.

Une autre signature que l’on pourrait trouver est un marquage à l’acide à deux lignes «venini murano». Cette signature est utilisée de 1930 au début des années cinquante.

Venini 4 lignes "Made in Italy" Signature

Parfois un autre cachet est ajouté – C’est le cachet «MADE IN ITALY». On parle alors d’un «tampon acide 4 lignes». Quand l’espace manquait, le «MADE IN ITALY» se trouve à côté du «venini murano».
Veuillez noter que le tampon «MADE IN ITALY» était également utilisé par d’autres usines vénitiennes.

Venini Murano ars Signature

De la fin des années trente à la fermeture de l’usine pour la période de guerre, un autre tampon acide a été ajouté, il comporte 3 lignes «venini murano ars»

"Venini Murano Italia" Signature

La signature la plus commune trouvée sur les pièces du milieu du siècle est aussi la signature la plus «connue» – la signature acide à 3 lignes «venini murano italia».
Cette signature a été utilisée par l’usine de 1946 à 1965-1966

Signature ronde Venini

Deux autres marques d’acide peuvent être trouvées sur les articles du milieu du siècle.
Les tampons «ronds». Ces tampons ont été utilisés du milieu à la fin des années cinquante. Ce tampon «rond» a été utilisé en complément du «tampon 3 lignes».
Premier: «rond» «venini murano»

Signature ronde Venini

Ce deuxième tampon «rond» a également été utilisé du milieu à la fin des années cinquante. Ces tampons «ronds» ont été utilisés en complément du «tampon 3 lignes».
Deuxième: «rond» «venini murano ITALIE»

 

 

Signature deux lignes 1966
Vers 1966, l’usine a cessé d’utiliser des tampons à l’acide et les remplacer par une signature avec une pointe de diamant.

Jusqu’en 1970, l’usine utilise une signature en pointe de diamant «deux lignes» «venini italia».

Signature avec le nom de l'artiste Venini
Après 1970, la signature «deux lignes» est remplacée par une signature gravée «une ligne». Après 1975, Venini a décidé de dater les pièces. (année de production, pas année de conception).

Parfois, vous pouvez trouver le nom du concepteur. Par exemple «tw» pour Tapio Wirkkala, «E. Sottsass» pour Ettore Sottsass, «A. Mendini» pour Alessandro Mendini

P-d-A-venini-signature

Certaines pièces sont également marquées «prototipo» ou «P d’A», ce qui signifie épreuve d’artiste en italien.
Dans ce cas, il s’agit de pièces produites en dehors des éditions limitées qui présentent des variations de forme ou de couleur.

Leur histoire en quelques mots

Paolo Venini a fondé sa propre verrerie en 1925, suite à la faillite de Cappelin Venini and Co. Sous la direction artistique de Napoleone Martinuzzi, la société a continué à produire des pièces conçues par Vittorio Zecchin.

Rapidement, les pièces sont passées des formes et des dessins classiques à un style plus original développé par Martinuzzi qui était un sculpteur. En 1932, Napoleone Martinuzzi et Francesco Zecchin quittent la verrerie. Le nom a ensuite changé pour Venini et co. Tommaso Buzzi a ensuite été embauché pour prendre en charge la direction artistique de l’usine. Il n’est resté que pendant une courte période. L’héritage laissé par Buzzi est d’une importance capitale pour le changement de production. Buzzi apporte des formes innovantes et des schémas de couleurs jamais vus

Explorer le potentiel matériel

Carlo Scarpa a rejoint l’entreprise en 1934. Scarpa prend la direction artistique de l’usine jusqu’en 1947. Avec Paolo Venini, qui a également souvent assumé le rôle de designer, ils donneront un nouveau souffle à l’entreprise et exploiteront au mieux le potentiel des matériaux, les couleurs et les finitions.

En alliant des techniques ancestrales à une parfaite connaissance du métier, Carlo Scarpa inventera de nouvelles séries qui rencontrent un succès considérable et qui ont été maintes fois primées.
Souvenez-vous de la «mezza filigrana, du« sommersi », du« battuti », du« corrosi »mais aussi du fameux« a pennelatte »

De nombreuses collaborations

Après la Seconde Guerre mondiale, Paolo Venini a embauché un grand nombre d’artistes et d’architectes. Gio Ponti, Tyra Lundgren et surtout Fulvio Bianconi qui ont contribué à la nouvelle direction stylistique de l’entreprise.

Après la mort de Paolo Venini en 1959, Ludovico Diaz de Santillana, gendre de Venini, devient directeur artistique.
De nombreux designers internationaux de premier plan ont ensuite travaillé avec la direction de l’usine: Tobia Scarpa, Laura de Santillana, Thomas Stearns, Toni Zuccheri,…

En 1986, la famille Venini a vendu sa participation dans l’entreprise. De nouveaux actionnaires ont continué et collaboré avec des designers tels que Timo Sarpaneva, Marco Zanini, Ettore Sottsass et Alessandro Mendini, entre autres.

L’entreprise existe toujours aujourd’hui et fait partie du groupe Damiani.